top of page
  • Photo du rédacteurNicolas Genoud

NHS : entre bruit de couloir et réalité de terrain

Bonjour a tous,


Suite à mon premier post concernant mes premières impressions de notre stage au sein du North West Ambulance Service (NWAS) je vais m'attarder ici sur les principales différences entre nos deux systèmes de santé dans leur globalité.


Bonne lecture !


Comparaison Suisse / UK :


Pour commencer, le système de santé anglais est très différent du notre. Ici, les seuls frais que les citoyens anglais ont à prévoir dans leur prise en charge médicale sont ceux des boites de médicaments pour leur traitement. Tout le reste est pris en charge par l'assurance maladie, de l'ambulance à la salle de réveil. Sur le papier, cette organisation des coûts semble géniale mais sa mise en pratique est contraignante. Il faut aussi savoir que le National Health Service (NHS) regroupe et s'occupe de tout ce qui est dans le domaine de la santé au sein de l'Angleterre (ambulance, hôpitaux, cabinets etc...) et doit donc répartir son budget parmi toutes ces structures.

A Manchester, plusieurs grands hôpitaux sont répartis autour et dans la ville et sont considérés comme des hôpitaux universitaires. La plupart d'entre eux sont en cours de rénovation pour accueillir encore plus de patients. En effet, le fait d'avoir une prise en charge gratuite fait que beaucoup de personnes se présentent aux urgences ou appellent une ambulance pour des problèmes bénins. Pour cause: les délais pour obtenir un rendez-vous médical chez son médecin traitant sont très long. Cela a pour conséquence de surcharger les services d'urgences (ambulance et département des urgences).

Il en découle alors des situations où, en tant qu'ambulancier, nous somme alarmés pour un-e patient-e ayant des idéations suicidaires plusieurs heures après l'appel original de ce-cette dernier-ère. Pour contrer ces délais d'attentes, certains-es patients-es n'hésitent pas, lors de l'appel, à aggraver leurs symptômes, en verbalisant par exemple des douleurs thoraciques ou de la dyspnée, pour ainsi avoir une ambulance plus rapidement.

En plus de tout cela, si un patient se rend par ses propres moyens aux urgences, il devra affronter la foule d'autres personnes qui sont dans la même situation que lui et donc attendre des heures en salle d'attente (certains patients-es m'ont racontés avoir eu jusqu'à 14h d'attente avant leur prise en charge). Cette forte affluence de patients-es a une répercussion directe sur les ambulances qui doivent patienter jusqu'à plusieurs heures avant d'avoir un lit de disponible pour leur patient-e. C'est un cercle vicieux qui est présent depuis bien avant la pandémie du COVID qui a, par ailleurs, aggravé la situation des hôpitaux.

D'un point de vue préhospitalier, les grandes différences entre un paramedic anglais et un ambulancier suisse se résument aux compétences techniques et aux médicaments qu'il peut administrer. Il existe plusieurs "niveaux" de paramedic en Angleterre (de simple paramedic à advanced paramedic) avec encore des spécialisations possible comme les "critical care", pour des techniques de soins précises, ou encore l'équipe HART pour Hazardous Area Response Team qui peut s'apparenter à des spécialistes GRIMP et NRBC dans la même équipe.


Ces possibilités d'évolution sont, bien entendu, liées à un développement et à un approfondissement de connaissances. Pour devenir "advanced paramedic" il faut suivre un master de deux ans après avoir obtenu son bachelor de paramedic (le cursus universitaire offre beaucoup de perspective post diplôme).

Avec ses nouvelles compétences, l'advanced paramedic aura donc plus de médicaments dans sa trousse, tel que la kétamine, et aussi plus de matériel pour pratiquer certains gestes plus avancés comme une thoracotomie d'urgence en cas de traumatisme majeur. Il possède également l'accès à une gamme d'antibiotiques qu'il peut prescrire aux patients en suivant une check liste bien précise établie par des médecins référents (pratique pour favoriser le laisser sur site et décharger les hôpitaux).


Les différences entre les deux systèmes sont présentes dès la formation au métier de paramedic. Cursus universitaire ici contre école supérieure en Suisse.

Les perspectives d'évolution de l'un permet de s'adapter aux évolutions de la société et de répondre aux besoins de la population en développant et en renforçant un métier fondamental.


Training Day :


Le 5 Septembre dernier, j'ai eu la chance de pouvoir participer à un exercice multipartenaires avec pour thème un évènement majeur. La matinée était consacrée à la présentation des différentes capacités opérationnelles de la police, des pompiers et des ambulances lors d'évènements de ce type. J'ai ainsi appris que les pompiers étaient formés à la pose d'I-gel et à la ventilation au ballon. Parmi leurs équipements aux premiers secours se trouve un AED ainsi qu'une trousse de gestion des hémorragies.

Pour l'après- midi, le but était de mettre en pratique cette coopération multi-services lors d'un scénario où un tram était rentré en collision avec une voiture emportant quelques piétons au passage.

Sur place il y avait donc huit paramédics, deux véhicules de pompiers, une bonne quinzaine de policiers, un véhicule HART avec une équipe de cinq personnes et un équipage d'hélicoptère composé d'un paramédic, d'un médecin (qui, au détour d'une conversation, m'a dit avoir adoré son stage à air Zermatt) et d'un pilote.

Pour un évènement de cette taille je m'attendais à plus de participants que ça mais il s'agissait là d'une "simple" formation continue. Je n'imagine alors pas l'infrastructure et l'organisation nécessaire pour un grand exercice de simulation.

Voici quelques images prises lors de cette journée.




En dehors des différences et des surprises auxquelles nous sommes confrontés avec Luca nous vivons ici une incroyable expérience professionnelles remplie de découvertes et d'enrichissements.

Je verrais bien ce que mes dernières semaines de stage me réservent comme interventions et je vous partagerai la suite de cette aventure dès que possible.


A bientôt !


Nicolas

Etudiant ambulancier de 3ème année.

187 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page